La vie tout comme la mort sont des notions intégrées en l’homme. Si la vie est la venue sur terre, la mort quant à elle est la cessation de cette vie. Elle n’est pas pour autant la disparition totale du proche perdu pour les Mexicains. Ils ont l’assurance que leurs morts veillent sur eux et viennent sur terre une fois par an pour y passer la journée.

Une fête vieille de 3000 ans

La Toussaint est célébrée mondialement tous les 1er novembre de chaque année. Si partout ailleurs ce jour est un moment de tristesse et de recueillement, il en va autrement au Mexique. C’est une fête attendue et préparée sur plusieurs jours et sa célébration peut durer des jours. Du 31 octobre au 1er novembre, les Mexicains fêtes les enfants morts dit les angélitos. Après le petit déjeuner dédié aux enfants morts le 1er au matin, ils peuvent fêter ensuite les adultes décédés. Jour des morts << Dia de Muertos>> est inscrit au patrimoine immatériel mondial de l’UNESCO en 2003 et il date de 3000 ans. Au temps des Aztèques et des Mayas, la coutume voulait que ces peuples préservent les crânes de leurs adversaires qui seront présentés lors d’un rituel pour symboliser la mort et la renaissance. Par la suite, ces traditions espagnoles ce sont mêlées à la Toussaint et ont ainsi données naissance au <<Dia de Muertos>>.

 

Un carnaval riche en couleur

Le jour de la fête des morts, les Mexicains dressent chez eux des autels en l’honneur des morts. Ils y disposent les photos des êtres perdus, des fleurs de couleur vive et des repas. Les rues sont ensevelies sous des fleurs orange censées guider les âmes des défunts jusqu’aux offrandes à elles offertes. Des bougies sont allumées dans les cimetières et partout dans la ville afin d’inviter les morts à rendre visite à leur proche. Il y a du monde dans les rues déguisées en squelette humain symbole de la mort. Des cercueils colorés sont présents devant toutes les maisons. La musique et l’ambiance sont au rendez-vous. Faites un tour au Mexique à la Toussaint et rendez hommage à vos morts, vous vivrez une expérience unique.

Categories:

Tags:

Comments are closed